Notre eau potable, notre héritage

Accepteriez-vous de payer 1 400$ pour une pomme? Je ne crois pas que vous accepteriez cela. Alors, pourquoi accepteriez-vous cette surenchère pour l’eau embouteillée? Je m’explique.

Comme citoyen, nous payons déjà l’accès à l’eau potable publique au moyen de nos taxes municipales. Pourquoi devrait-on, en plus, payer pour avoir accès à l’eau embouteillée? Selon le Pacific Institute – une référence internationale en matière d’eau – 25% de l’eau embouteillée serait de l’eau du robinet qui a été embouteillée et vendue pour 2 000 fois le prix ou plus (d’où le calcul pour la pomme, i.e. 0,70$/unité X 2 000 = 1 400$).

L’eau est indispensable à la vie et à la santé. Selon la Déclaration des Nations Unies, le droit de l’être humain à l’eau est donc fondamental pour qu’il puisse vivre une vie saine et digne. C’est la condition préalable à la réalisation de tous ses autres droits. En cette Journée mondiale de l’eau, prenez quelques secondes pour en connaître davantage sur VisezEau®.

Brièvement, VisezEau® est un programme en milieu scolaire primaire dédié à la promotion de l’eau potable non embouteillée. Il intègre à la fois l’éducation aux saines habitudes de vie et la mise en place d’environnements favorables à la santé. Issue de la volonté et de la collaboration d’une équipe multidisciplinaire d’experts internationaux, VisezEau® a pour but principal de normaliser la consommation de l’eau potable non embouteillée comme seul breuvage nécessaire pour s’hydrater.

Le programme vise également à dénormaliser la consommation de boissons sucrées et d’eau embouteillée. Ces stratégies favorables à la santé permettent d’assurer une valorisation et une utilisation optimale de l’eau potable non embouteillée, car l’eau est un droit humain et une richesse collective qui doit être gratuite, de qualité et accessible à tous.

À votre santé.

Dr Michel Lucas
Professeur, Département de médecine sociale et préventive, Université Laval
Chercheur, CHU de Québec — Université Laval
Chercheur invité, Harvard T.H. Chan School of Public Health

i Nations-Unis. A/RES/64/292. Le droit de l’homme à l’eau et à l’assainissement. Déclaration adoptée en assemblée générale le 28 juillet 2010

Par |2018-02-06T20:18:55+00:0013 février 2017|Blogue|